Joannes De Leeuw

M, #16167
     Joannes De Leeuw huwde Felicitas De Petter.

Kind van Joannes De Leeuw en Felicitas De Petter

Felicitas De Petter

V, #16168
     Felicitas De Petter huwde Joannes De Leeuw.

Kind van Felicitas De Petter en Joannes De Leeuw

Maria De Leeuw

V, #16169, (15 november 1902 - )
     Maria De Leeuw werd geboren op 15 Nov 1902 te Denderleeuw, Ovl, B. Zij was de dochter van Joannes Baptist De Leeuw en Felicitas Borloo.

Albert De Leeuw

M, #16170, (17 januari 1905 - )
     Albert De Leeuw werd geboren op 17 Jan 1905 te Denderleeuw, Ovl, B. Hij was de zoon van Joannes Baptist De Leeuw en Felicitas Borloo.

Petrus Van der Meersche

M, #16171, (1 februari 1843 - 27 oktober 1888)
     Petrus Van der Meersche werd geboren op 1 Feb 1843 te Denderleeuw, Ovl, B. Hij huwde Anna-Catharina Matthijs op 7 Sep 1869 te Denderleeuw, Ovl. Petrus Van der Meersche overleed op 27 Okt 1888 te Denderleeuw, Ovl, in de ouderdom van 45.

Louisa Heymans

V, #16172
     Louisa Heymans huwde Achille Theophiel (Achille) Borloo, zoon van Elias Borloo en Hortensia Van der Borght.

Kinderen van Louisa Heymans en Achille Theophiel (Achille) Borloo

Joannes (Jan) Minner

M, #16173
     Joannes (Jan) Minner huwde Maria Appelmans, dochter van Corneli(u)s Appelmans en Petronella Van Belling(h)en, op 20 Apr 1746 te Pamel, Bra, B.

Kinderen van Joannes (Jan) Minner en Maria Appelmans

Cornelius (Cornelis) Minner (Mineir)

M, #16174, (7 november 1747 - 28 oktober 1806)
     Cornelius (Cornelis) Minner (Mineir) werd geboren op 7 Nov 1747 te Pamel, Bra, B. Hij was de zoon van Joannes (Jan) Minner en Maria Appelmans. Cornelius (Cornelis) Minner (Mineir) huwde Paschasia Van den Berghe, dochter van Joannes Van den Berghe en Josina Dooms, op 7 Jul 1773 te Borchtlombeek, Bra, B. Cornelius (Cornelis) Minner (Mineir) overleed op 28 Okt 1806 te Pamel, Bra, in de ouderdom van 58.

Paschasia Van den Berghe

V, #16175, (1744 - 12 juli 1807)
     Paschasia Van den Berghe werd geboren in 1744 te Borchtlombeek, Bra, B. Zij was de dochter van Joannes Van den Berghe en Josina Dooms. Paschasia Van den Berghe huwde Cornelius (Cornelis) Minner (Mineir), zoon van Joannes (Jan) Minner en Maria Appelmans, op 7 Jul 1773 te Borchtlombeek, Bra. Paschasia Van den Berghe overleed op 12 Jul 1807 te Borchtlombeek, Bra.

Joannes Van den Berghe

M, #16176, ( - voor 1807)
     Joannes Van den Berghe huwde Josina Dooms. Joannes Van den Berghe overleed v 1807.

Kind van Joannes Van den Berghe en Josina Dooms

Josina Dooms

V, #16177, ( - voor 1807)
     Josina Dooms huwde Joannes Van den Berghe. Josina Dooms overleed v 1807.

Kind van Josina Dooms en Joannes Van den Berghe

Franciscus Minner

M, #16178, (1 maart 1750 - )
     Franciscus Minner werd geboren op 1 Maa 1750 te Pamel, Bra, B. Hij was de zoon van Joannes (Jan) Minner en Maria Appelmans.

Maria Huygens

V, #16184, (17 maart 1680 - 17 oktober 1745)
     Maria Huygens werd geboren op 17 Maa 1680 te Pamel, Bra, B. Zij was de dochter van Gerardus (Geert) Huygens en Maria Van den Berghe. Maria Huygens huwde Egidius Van Saene, zoon van Franciscus Van Saene en Anna-Maria Mertens, op 28 Feb 1717 te Pamel, Bra. Maria Huygens overleed op 17 Okt 1745 te Pamel, Bra, in de ouderdom van 65.

Gerardus (Geert) Huygens

M, #16185, (19 februari 1669 - 17 juni 1711)
     Gerardus (Geert) Huygens werd geboren op 19 Feb 1669 te Pamel, Bra, B. Hij huwde Maria Van den Berghe op 19 Feb 1669 te Pamel, Bra. Gerardus (Geert) Huygens overleed op 17 Jun 1711 te Pamel, Bra, in de ouderdom van 42.

Kind van Gerardus (Geert) Huygens en Maria Van den Berghe

Maria Van den Berghe

V, #16186, (18 maart 1640 - 6 april 1722)
     Maria Van den Berghe werd geboren op 18 Maa 1640 te Pamel, Bra, B. Zij huwde Gerardus (Geert) Huygens op 19 Feb 1669 te Pamel, Bra. Maria Van den Berghe overleed op 6 Apr 1722 te Pamel, Bra, in de ouderdom van 82.

Kind van Maria Van den Berghe en Gerardus (Geert) Huygens

Franciscus Van Saene

M, #16187, (1630 - na 1700)
     Franciscus Van Saene werd geboren in 1630 te Strijtem, Bra, B. Hij huwde Anna-Maria Mertens op 15 Aug 1655 te Pamel, Bra, B. Franciscus Van Saene overleed n 1700.

Kind van Franciscus Van Saene en Anna-Maria Mertens

Anna-Maria Mertens

V, #16188, (30 mei 1630 - 26 januari 1709)
     Anna-Maria Mertens werd geboren op 30 Mei 1630 te Pamel, Bra, B. Zij huwde Franciscus Van Saene op 15 Aug 1655 te Pamel, Bra. Anna-Maria Mertens overleed op 26 Jan 1709 te Pamel, Bra, in de ouderdom van 78.

Kind van Anna-Maria Mertens en Franciscus Van Saene

Joanna Vleminckx

V, #16189
     Joanna Vleminckx huwde Egidius Van Saene, zoon van Franciscus Van Saene en Anna-Maria Mertens, te Gooik, Bra, B.

Petrus Bellemans

M, #16222, (28 mei 1755 - 9 september 1804)
     Petrus Bellemans werd gedoopt op 28 Mei 1755 te Gooik, Bra, B, loco. Hij huwde Anna Maria Maris op 6 Feb 1782 te Gooik, Bra. Petrus Bellemans overleed op 9 Sep 1804 te Gooik, Bra, in de ouderdom van 49.

Kind van Petrus Bellemans en Anna Maria Maris

Anna Maria Maris

V, #16223, (1756 - 13 augustus 1826)
     Anna Maria Maris werd geboren in 1756 te St-Kwintens Lennik, Bra, B. Zij huwde Petrus Bellemans op 6 Feb 1782 te Gooik, Bra, B. Anna Maria Maris overleed op 13 Aug 1826 te Gooik, Bra.

Kind van Anna Maria Maris en Petrus Bellemans

Jean Philippe Smet (Johny Halliday )

M, #16444, (15 juli 1943 - )
     Jean Philippe Smet (Johny Halliday ) werd geboren op 15 Jul 1943 te Paris ., 75, Idf, Fra. Hij is de zoon van Léon Smet en Huguette Clerc. Jean Philippe Smet (Johny Halliday ) huwde Nathalie Marie Andrée (Nathalie) Baye, dochter van Claude Baye, in 1982. Jean Philippe Smet (Johny Halliday ) en Nathalie Marie Andrée (Nathalie) Baye waren gescheiden in Feb 1986.

Kind van Jean Philippe Smet (Johny Halliday ) en Nathalie Marie Andrée (Nathalie) Baye

     Johny Halliday

ref Geneanet fraternelle.org (wikifrat )

Relaties en kinderen
•Gehuwd op 12 april 1965, Loconville, 60367, Oise, Picardie, France, met Sylvie VARTANYAN 1944 en hun kinderen ?M David SMET 1966
?Gehuwd op 1 december 1981, Beverly Hills, Comté de Los Angeles, Californie, USA, met Elisabeth ÉTIENNE 1957
•Verbonden circa 1982 met Nathalie BAYE 1948 en hun kinderen •V Laura SMET 1983
•Gehuwd op 9 juli 1990, Ramatuelle, 83350, Var, Provence-Alpes-Côte d'Azur, France, met Adeline BLONDIEAU 1971 (zie notitie) , gescheiden op 11 juni 1992
•Gehuwd op 19 april 1994, Las Vegas, Clark, Nevada, USA, met Adeline BLONDIEAU 1971
•Gehuwd op 25 maart 1996, Neuilly-sur-Seine, 92200, Hauts-de-Seine, Île-de-France, France, met Laéticia BOUDOU 1975


1 - Biographie
Johnny Hallyday, pseudonyme de Jean-Philippe Smet, est un chanteur, compositeur et acteur français, né le 15 juin 1943 à Paris. Avec plus de cinquante-cinq ans de carrière, il est l'un des plus célèbres chanteurs francophones et l'une des personnalités les plus présentes dans le paysage médiatique français, où plus de 2 100 couvertures de magazines lui ont été consacrées.

S'il n'est pas le premier à chanter du rock en France, il est, en 1960, celui qui, le premier, popularise le rock 'n' roll dans l'Hexagone. Après le rock, il lance le twist et le mashed potato, et s'il lui fut parfois reproché de céder aux modes musicales, il les a toutefois précédées plus souvent que suivies. Les différents courants musicaux auxquels il s'est adonné, rock 'n' roll, pop, rhythm and blues, soul, rock psychédélique, puisent tous leurs origines dans le blues, et bien qu'interprète de nombreuses chansons dites de variété, de ballades, et parfois de country, le rock reste sa principale référence.

Son apport à la scène française est important. D'abord décrié puis reconnu, il impose sa marque et transforme le tour de chant traditionnel en un véritable spectacle. En dehors des pays francophones, s'il ne parvint pas durablement à s'imposer malgré plusieurs tournées à succès, notamment en Amérique du Sud, sa réputation d'homme de scène franchit en revanche les frontières. Au niveau international, Hallyday est considéré comme le seul rock’n’roller non anglophone connu par un large public.

Sa longévité au premier plan, comme ses prestations vocales et scéniques, lui attirent la reconnaissance de ses pairs. De l'Alhambra, en 1960, à aujourd'hui, en 183 tournées et 27 rentrées parisiennes, il a attiré plus de 28 millions de spectateurs, enregistré plus de 1 000 titres, composé une centaine de chansons et vendu 110 millions de disques. Sa carrière est déjà récompensée par 40 disques d’or, 22 de platine, 5 de diamant et 10 Victoires de la musique, pour une discographie officielle qui compte 50 albums studio et 29 albums live.
•https://fr.wikipedia.org/wiki/Johnny_Hallyday#Vie_priv.C3.A9e

2 - 22 juillet 2010
2.1 - On l'a cru mort, il est ressuscité. Mais le mystère reste entier.
Médecins, avocats, assureurs, jusqu'à sa propre famille, se chamaillent sur le destin de Johnny, encore convalescent. Serge Raffy a enquêté dans les coulisses d'une saga qui sent la solitude, l'alcool et les règlements de comptes du show-business.

Il a tout oublié. Ou presque. Quand tout le monde le croyait mort, il dormait du sommeil du juste. Il a échappé au spectacle de la danse des vautours tournant autour de sa chambre d'hôpital de Los Angeles, quand il était entubé, le corps souffrant de mille morts. Il ne veut plus penser à cette date fatidique du 11 décembre 2009, où pendant quelques heures la France a cru qu'il avait rejoint son seul maître, Elvis Presley, au paradis des rockers. Une poignée de minutes durant lesquelles les rédactions parisiennes s'affairaient fébrilement à la rédaction de sa nécrologie. Les commerciaux d'Universal et de Warner préparaient les coffrets discographiques. Les « amis » se bousculaient sur son lit de mort, pour être sur la photo. Son producteur désignait à la vindicte populaire le « boucher », le docteur Stéphane Delajoux. L'Elysée envisageait des funérailles nationales sur les Champs-Elysées. Johnny ad patres, avant l'heure. Déjà embaumé. L'idole des jeunes enfin vieux, et mort.

Et puis, comme toujours, Johnny a ressuscité. Le rescapé n'a fait qu'un court séjour en enfer. Malgré ses deux hanches artificielles, le prince du déhanchement n'a pas perdu l'art du contre-pied. Au contraire. Son électrocardiogramme a repris un tempo binaire. Bip, bip, bip. Toute la musique que j'aime... Et les ennuis ont recommencé. Les conseillers ont tournoyé de nouveau autour de lui. Lui promettant tout. De finir sa carrière en apothéose, aux Etats-Unis, où il a toujours rêvé d'être reconnu. De faire l'album du siècle, avec les plus grands du show-business planétaire. A la Michael Jackson, avec « We are the World». Arnaud Lagardère a donné de sa personne, lui faisant miroiter le soutien médiatique de son groupe de presse pour finir sa carrière en apothéose (voir l'encadré p. 12). Comme d'habitude, Johnny a écouté, puis est retourné dans sa bulle, dans le petit monde qu'il est le seul à connaître, celui d'un chanteur usé et ravagé par cinquante ans de carrière qui a juste besoin qu'on lui foute la paix.

Parmi ses proches, un homme a compris l'état de danger dans lequel se trouvait le rocker : David, son fils. Quand il débarque à l'hôpital Cedars-Sinai, au coeur de la tourmente, il découvre que la chambre de son père ressemble à un quai de gare. Il y a foule autour du survivant, qui fume allègrement alors qu'il vient de frôler la mort. On s'agite autour de lui alors qu'il a besoin de calme ? Le fiston pique une colère noire et impose le vide autour du patient français. Ce petit acte d'autorité n'est pas anodin. Il survient après des mois de guerres intestines au sein de la famille Hallyday «Le 11 décembre 2009, quand la famille a cru au trépas de l'idole, dit un proche du chanteur, toutes les rancoeurs, les inimitiés, les conflits d'intérêt ont affleuré en surface. Le grand public les a très bien perçus. Et l'histoire des assurances, de l'annulation de la tournée, de la main maladroite du docteur Delajoux ne sont que le sommet de l'iceberg » En jouant les chefs de famille, ce jour-là, David Hallyday a révélé une évidence : son père est le patriarche d'une famille recomposée aux contours complexes et tourmentés, pour ne pas dire venimeux.

Petit rappel pour les néophytes : Johnny a une première épouse, Sylvie Vartan, avec qui il a un fils, David ; divorce, remariage avec l'actrice Nathalie Baye, avec qui il a une fille, Laura ; divorce, remariage avec Adeline Blondiau, avec qui il divorce, puis qu'il épouse à nouveau, puis il divorce encore ; enfin, rencontre avec Laeticia Boudou, fille d'un patron de discothèque de Miami, qu'il épouse et avec qui il adopte deux enfants vietnamiens, Jade et Joy Une saga très rock and roll, où l'on complote et gémit au pied de la statue du père.

«Dans les moments cruciaux, maladie, décès, les histoires de famille resurgissent toujours, avec leurs lots de jalousies, de cupidité et de règlements de comptes affectifs, poursuit un des avocats du dossier. Dans le cas qui nous préoccupe, les couteaux sont tirés entre le clan Laeticia et le clan David. »

Des clans dans la famille Hallyday ? Officiellement, les intéressés se murent dans le silence. Mais, dans le petit milieu de la musique, les langues se délient et proposent un scénario hollywoodien, à prendre avec des pincettes tant il est explosif. Celui d'un vieil homme alcoolique totalement pris en main par sa jeune et jolie femme qui rêve de devenir une star des magazines people. Une pure calomnie ? L'épouse maîtrise totalement l'agenda de son mari fatigué, répond aux mails, écarte les fâcheux, gère les invitations, joue les attachées de presse, tisse son réseau dans les médias, choisit les chansons du French singer, et surtout écarte du jeu les «enfants naturels» de la star. Ses détracteurs la surnomment la « chef de cabinet ». Elle a à son côté un « ami de trente ans de Johnny », Jean-Claude Camus, l'homme de toutes les tournées, de tous les défis, le producteur puissant, seigneur du show-biz, toujours prêt pour monter un concert géant.

Camus, qui n'a aucun lien de parenté avec Albert, a une hantise : voir David Hallyday être associé aux affaires de son père. Il n'a pas tort. Car le rejeton devenu un redoutable producteur a de l'ambition. Et du talent. Au début des années 2000, il compose et réalise pour Johnny l'album « Sang pour sang ». Près de 3 millions d'exemplaires vendus. Le plus gros score jamais obtenu par Johnny. Le rapprochement père-fils a des allures de triomphe. Dans la chanson-phare de l'album, Johnny chante à son garçon : « Comme si les battements de nos coeurs / Etaient sur la même longueur d'ondes / Les lignes de nos mains se confondent. » Une manière de rappeler à certains la toute-puissance des liens du sang ? Ce retour miraculeux du fils prodigue sur la scène française ne fait pas que des heureux dans l'entourage de la star. Jusqu'alors David était inoffensif. Il menait sa carrière outre-Atlantique, vivait sur la côte Ouest, chantait essentiellement en anglais, pratiquait la course automobile et ne semblait pas passionné par la variété française. On lui collait l'image d'un gentil surfer. On le surnommait « l'Américain ». Erreur.

En revenant s'installer à Paris, David n'a pas l'intention de faire de la figuration. Il produit son propre album, « Tu ne m'a pas laissé le temps», et le vend à 1 million d'exemplaires, crée sa propre société de production, DHCV, avec un ami, Cyril Viguier. L'intrus s'installe dans le paysage français. Il voit de plus en plus souvent son père et critique ouvertement le rôle d'André Boudou, le père de Laeticia. Ce patron de boîtes de nuit, qui a eu à plusieurs reprises des ennuis avec le fisc et avec la justice, fait commettre au rocker la plus grande bourde de sa carrière. Durant trois longues années, de 2003 à 2006, il l'entraîne dans une bataille judiciaire folle contre sa maison de disques, Universal, lui faisant miroiter un gain de 50 millions d'euros. Fiasco : Johnny doit payer environ 1,5 million d'euros et perd le contrôle de son catalogue de chansons, environ 1 000 titres.

David, ulcéré, tente de convaincre son géniteur de revenir au bercail, chez Universal. Il signe lui-même un contrat de vingt ans chez cette même major. Johnny, lui, part chez l'américain Warner. A plusieurs reprises, David tente d'alerter son père sur les « prédateurs» qui le conduisent vers le précipice. Mais le paternel est dans sa bulle. Johnny l'artiste n'a aucune notion du danger ni de la gestion de son avenir. Le pater n'a pas le goût du patrimoine. La retraite, pour lui, est un gros mot. Il vit dans un éternel présent de rocker qui marche aux anti-inflammatoires et à l'adrénaline des tournées. C'est sa force. Il fait don de son corps au public, quoi qu'il arrive, et il le fera jusqu'à son dernier souffle.

Mais les artères de l'insubmersible ne sont plus ce qu'elles étaient. Avant même qu'il commence sa tournée de 2010, « Tour 66 », les signaux d'alerte se multiplient. D'abord à Hongkong, où il se déboîte la hanche au cours du tournage du film « Vengeance », de Johnnie To. Début novembre 2008, dans le plus grand secret, il est hospitalisé et opéré. L'information ne sera jamais rendue publique. L'entourage de Johnny a-t-il prévenu les assurances de cet accident ? Au cours de sa tournée, le 24 juillet 2009 à Monaco, sur son yacht, nouveau déboîtement de la hanche. Et nouvelle opération, cette fois à la clinique de Mougins. Les assureurs commencent à s'inquiéter. La mort de Michael Jackson, quelques semaines plus tôt, par overdose de tranquillisants, les panique littéralement. Ils demandent à Johnny de se soumettre à un check-up complet. Dans un premier temps, l'artiste refuse, agacé à l'idée d'être livré au contrôle de plus en plus tatillon des médecins. Mais les assureurs ne veulent rien entendre. Ils mettent les artères du vieux lion sous haute surveillance.

Le 29 juillet, Johnny obtempère. Il est admis à l'hôpital américain de Neuilly où il reste neuf jours. Motif de ce si long séjour : les praticiens décèlent un polype cancéreux au niveau du colon et opèrent immédiatement. L'intervention est tenue secrète. Pour le pool d'assureurs, dans lequel on trouve la Lloyd's, Axa, Groupama et le Groupe Pont-Neuf, et surtout pour le public, c'est ce qu'on appelle des mauvaises manières. Ces cachotteries ne dissimulent-elles pas une santé moins brillante que celle affichée par les producteurs ? Le marathonien des scènes est-il vraiment en état de poursuivre sa tournée et de boucler les 51 spectacles qu'il doit à son public ? Rien n'est moins sûr. Au début de l'automne, il annule deux concerts, à Bruxelles et à la Réunion. Il est épuisé. Autour de lui, on ne s'alarme pas. Après tout, Johnny est un phénix, une force de la nature, un artiste qui possède une énergie hors du commun. Il traîne une hernie discale qui le fait souffrir le martyre ; dont il a été opéré une première fois, il y a dix ans, puis une seconde fois, deux ans auparavant ?

Le 27 novembre, il se fait opérer à la clinique Monceau par le chirurgien des stars, Stéphane Delajoux, lequel l'avait opéré en 2008. L'opération se déroule bien. Le chirurgien touche la dure-mère, la membrane protectrice de la moelle épinière. L'incident, a priori mineur, doit être signalé au patient, car il peut provoquer l'écoulement du liquide céphalo-rachidien et une infection. «C'est ce que reproche l'avant-rapport des experts des assurances à M. Delajoux, précise Virginie Lapp, l'avocate du chanteur. Logiquement, il aurait dû rester allongé quarante-huit heures. » Stéphane Delajoux se défend de cette critique et estime avoir informé largement son patient de tous les risques. La suite ? Elle a fait la une de tous les magazines people et de tous les sites internet. Le voyage à Los Angeles. L'hospitalisation d'urgence à l'hôpital Cedars-Sinai. La vie qui ne tient plus qu'à un fil. Les deux comas artificiels pour éviter un arrêt cardiaque susceptible d'être provoqué par le sevrage du patient. L'addiction à l'alcool, clairement stipulée par les chirurgiens américains, n'apparaît pas dans le rapport français. Etrange oubli. Seul le tabagisme du chanteur y est évoqué comme phénomène susceptible d'aggraver l'infection.

2.2 - La polémique explose.
Qui est responsable du passage au purgatoire du rocker et peut-être de la fin de sa carrière ? Le docteur Delajoux ou Johnny lui-même ? Qui est victime, qui est coupable ? L'homme au bistouri ou la bête de scène ? Pour trancher, la bataille va faire rage durant de longs mois entre avocats, assureurs et proches du chanteur de « Ca ne finira jamais ». Au moins jusqu'au 30 septembre, date de la remise du rapport définitif des experts à la justice. « Il est difficile d'évaluer pour le moment le préjudice subi par Johnny, précisent ses avocats, Mes Lienhardt et Lapp. Il faut attendre d'en savoir plus sur les séquelles subies. S'il n'était pas un artiste, on dirait qu'il est en arrêt de maladie avec un handicap au pourcentage encore délicat à calculer » Traduction : il faudra de longs mois au roi du rock pour remonter sur scène pour offrir à ses fans un méga-concert. L'avenir de Johnny est-il derrière lui ? Va-t-il mettre la pédale douce, changer de rythme et jouer les préretraités ? Selon plusieurs de ses proches, Johnny a pris conscience qu'il a frôlé la mort et qu'il n'est pas immortel. Son seul souci : tenter de retrouver une harmonie familiale, bien malmenée depuis l'épisode du Cedars-Sinai.

Le chanteur veut éteindre l'incendie qui couve entre sa femme, Laeticia, et ses deux enfants, Laura et David. Ces derniers n'ont pas été invités lors de la fête de son anniversaire sur une péniche parisienne, fin juin. Ironie du sort : Laura Smet a pour compagnon le frère du docteur Delajoux, Julien Delajoux. La saga des Hallyday ne manque jamais de rebondissements. Tous les «johnnyologues » ont noté cette curiosité. Ils ont vu aussi que l'une des meilleures ventes de l'année de l'hebdomadaire « Gala » a été la couverture présentant Laura et David, alors que celle de Johnny et Laeticia a connu des résultats moyens. Ils ont aussi remarqué que Laeticia Hallyday n'était plus la petite fille enamourée et nunuche qui suivait son mari comme une groupie, et qu'elle apparaissait de plus en plus comme une femme déterminée et soucieuse de défendre son territoire (voir l'article p. 18). La gamine serait devenue la « patronne », une tigresse qui se cache derrière la silhouette trop fine d'une égérie bling-bling.

Laeticia serait désormais la « régente » du système Johnny. Selon ses détracteurs, elle aurait obtenu de son mari une « donation au dernier vivant » qui fait d'elle la détentrice par usufruit de tous les biens de son époux quand il mourra. De là à parler d'abus de faiblesse, concept très tendance depuis l'affaire Bettencourt, il y a un abîme... Johnny lui a aussi offert la propriété de Marnes-la-Coquette, que le couple chercherait à vendre en ce moment. On murmure aussi qu'un troisième enfant vietnamien serait en cours d'adoption. Un garçon, pour un père de 67 ans ? Est-ce vraiment raisonnable ? Les défenseurs de Laeticia Hallyday soutiennent qu'elle est une femme merveilleuse, attentionnée et aimante. Une infirmière en or qui a sauvé la vie de son homme en roulant à tombeau ouvert dans les rues de Los Angeles pour le conduire à l'hôpital. « Elle a rapproché Johnny de sa mère, Huguette, qu'elle a installée un temps à Marnes, avant la mort de la vieille dame, dit une amie de la jeune femme. Elle a toujours tout fait pour que la grande famille de Johnny soit réunie autour de lui. »

Que pensent les intéressés de ce climat de fin de règne ? Ils refusent de s'exprimer, malgré des demandes répétées. Motif : leur vie privée ne regarde personne. Ou presque. Désormais, leur communication est gérée par le groupe Lagardère qui a offert au couple sa puissance de feu médiatique, avec «Elle», «Paris Match», le «JDD» et Europe 1. Et bien sûr l'exclusivité des révélations à venir. Pour vendre quelle histoire ? Celle d'une famille harmonieuse et aimante n'ayant aucun goût pour les querelles de succession ? Celle du rocker toujours ressuscité ? Comme si le temps n'avait pas de prise sur le gamin du Golf Drouot qui chantait « Pour moi la vie va commencer » ? Johnny, l'homme qui ne voulait pas vieillir, Peter Pan gaulois et narquois, patient impatient, père, grand-père et patriarche d'une tribu déboussolée, en miettes, observant ce bal des vampires avec le dédain d'une star en fin de course ? Et si on lui accordait le droit de souffler un peu ?

2.3 - Lagardère à la rescousse
Comment relancer la carrière d'une idole en fin de parcours ? C'est le pari qu'a décidé de tenter Arnaud Lagardère. « Il faut sauver le soldat Johnny », voilà le nouveau mot d'ordre du groupe de communication. Malmené dans les médias depuis son opération à Los Angeles, l'icône du rock français a besoin d'un lifting d'image. Début juillet, il déjeune au restaurant La Grande Cascade, accompagné de sa femme, Laeticia, avec le PDG de Lagardère Active, accompagné de Jean-Pierre Elkabbach et de Ramzy Khiroun, nouveau gourou de la com, proche de DSK. Au menu, un contrat global dont l'objet est de gérer l'intégralité de la carrière du chanteur, droit d'image, spectacles, production de clips, films à sa gloire, et aussi le soutien de la presse Lagardère. « C'est totalement loufoque, prétend un dirigeant d'Universal, l'ex-société éditrice de Johnny. Le dossier médical n'est même pas bouclé. On ne sait pas quel est son état de santé réel Et puis, surtout, ils vont découvrir que Johnny est ingérable. Pour les médecins, mais aussi pour les maisons de disques. Il n'est pas dans le réel. Et puis gérer un rocker devenu un papy, ce ne sera pas simple. » Dans l'état-major de Lagardère, on maintient que le projet est plus que sérieux. Il repose aussi sur le couple Hallyday. L'épouse du chanteur est directement impliquée dans les négociations car elle est devenue une actrice du « système people ». Elle occupe le terrain médiatique à la manière d'une Victoria Beckham, son idole et son modèle, fait les couvertures des magazines comme « Voici », « Closer », « Public », « Gala », « Paris Match », jusqu'à « Elle » récemment. Cette nouvelle donne dans la carrière du chanteur, l'omniprésence de son épouse, a été acceptée par Arnaud Lagardère. Officiellement rien n'est signé. Si Johnny Hallyday passe à l'acte, il lui faudra abandonner RTL, avec qui il a un partenariat historique depuis trente-cinq ans. Europe 1 ou RTL ? Ah !, que c'est dur de choisir...

2.4 - Quel avenir ?
En janvier 2011, Johnny Hallyday devrait participer, dans un petit rôle, au tournage de « Potsdamer Platz », de Tony Scott, aux côtés de son ami, Mickey Rourke, de Christopher Walken et de Javier Bardem. Il est sur le point de signer un rôle dans le premier film de Nicolas Poiret, fils de Jean, avec Sabine Azéma comme partenaire. Il doit, l'an prochain, si sa santé le lui permet, monter pour la première fois sur les planches, à Paris, dans une pièce de Tennessee Williams, mise en scène par Bernard Murat. « Il faudra qu'il ait beaucoup récupéré pour tenter une telle performance physique », tempère un proche du chanteur. Les concerts ? Pas avant 2012. Un nouvel album ? A l'automne 2011, annonce Warner. La maison de disques est à la recherche de titres forts. Et d'une nouvelle image ?
•Serge Raffy (22-07-2010) pour http://hebdo.nouvelobs.com

Aantekeningen
Geboorte 13h00

Huwelijken Sylvie VARTANYAN
Divorcé par décision rendue le 05 novembre 1980 par le tribunal de Grande Instance de Paris.

Huwelijken Elisabeth ÉTIENNE
Acte transcrit le 17 juin 1983 au Consulat Général de France à Los Angeles.
Divorcés par décision rendu le 23 février 1983 par le tribunal de Grande Instance de Paris.

Huwelijken Adeline BLONDIEAU:
Mariée deux fois à Johnny Hallyday entre 1990 et 1994, Adeline Blondieau a accusé mardi le chanteur de l'avoir «violée» lorsqu'elle était adolescente. Mercredi, le mythique interprète du titre «Allumer le feu» s'est exprimé par le biais de son avocat pour démentir ces propos. «Lors de l’audience de plaidoirie qui s’est déroulée hier à 13h30 devant la 17e chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris, chambre spécialisée en matière de presse, Madame Adeline Blondieau a porté de graves accusations à l’encontre de Monsieur Johnny Hallyday qui ont été largement répercutés dans la presse. Madame Blondieau est coutumière de propos malveillants et répétitifs prononcés à l’encontre de mon client qui ne commentera pas ces nouvelles déclarations calomnieuses et grossières. Monsieur Johnny Hallyday se réserve le droit de prendre les mesures propres à la sauvegarde de ses droits au regard des propos tenus par Madame Adeline Blondieau lors de cette audience ainsi que de toute reprise de ces derniers par voie de presse.»
Avant ce déferlement médiatique et judiciaire, Johnny Hallyday et Adeline Blondieau avaient régulièrement posé pour Paris Match au début des années 90.
•Photo : Paris Match n°2147 du 19 juillet 1990, le jour du mariage
•http://www.parismatch.com.


Laura Halliday

V, #16445, (15 november 1983 - )
     Laura Halliday werd geboren op 15 Nov 1983. Zij is de dochter van Jean Philippe Smet (Johny Halliday ) en Nathalie Marie Andrée (Nathalie) Baye.

Claude Baye

M, #16446

Kind van Claude Baye

Theresia Borloo

V, #16451, (14 september 1762 - 5 november 1762)
     Theresia Borloo werd geboren op 14 Sep 1762 te Pamel, Bra, B. Zij was de dochter van Cornelius (Corneli) Borloo en Petronella Walckiers. Theresia Borloo overleed op 5 Nov 1762 te Pamel, Bra.

N Borloo

V, #16453, (29 januari 1711 - 29 januari 1711)
     N Borloo overleed op 29 Jan 1711 te Pamel, Bra, B. Zij werd doodgeboren op donderdag, 29 Jan 1711 te Pamel, Bra. Zij was de dochter van Guillielmus (Guilliam) Borloo en Joanna Barbe.

Jan Baptist Borloo

M, #16454, (11 december 1794 - )
     Jan Baptist Borloo werd geboren op 11 Dec 1794 te Pamel, Bra, B. Hij was de zoon van Joannes (Jan) Baptista Borloo en Elisabeth Stockmans.

Arnoldus Van Droogenbosch

M, #16455, (1671 - 1729)
     Arnoldus Van Droogenbosch werd geboren in 1671. Hij huwde Barbara Bogaert. Arnoldus Van Droogenbosch overleed in 1729.

Kind van Arnoldus Van Droogenbosch en Barbara Bogaert

Barbara Bogaert

V, #16456, ( - 1755)
     Barbara Bogaert huwde Arnoldus Van Droogenbosch. Barbara Bogaert overleed in 1755.

Kind van Barbara Bogaert en Arnoldus Van Droogenbosch

Maria Walckiers

V, #16457, (11 maart 1719 - 8 april 1795)
     Maria Walckiers werd geboren op 11 Maa 1719 te Pamel, Bra, B. Zij was de dochter van Christianus Walckiers en Francisca Van Saene. Maria Walckiers huwde Adrianus De Clerck op 14 Feb 1768 te Pamel, Bra. Maria Walckiers overleed op 8 Apr 1795 te Pamel, Bra, in de ouderdom van 76.
     Maria: men kan zich vragen stellen over dit huwelijk.

Adrianus De Clerck

M, #16458
     Adrianus De Clerck huwde Maria Walckiers, dochter van Christianus Walckiers en Francisca Van Saene, op 14 Feb 1768 te Pamel, Bra, B.